2 roues sinon rien

!!! Le nouveau blog de la série 2 Roues Sinon Rien est ici - Our new blog for the 2 Wheels Or Hell series is here !!! :

2rouessinonrien.blogspot.com

La Mer Noire en Triumph

Publié dans Avec les roues

 

 

Et si on se faisait une petite balade en moto ?

 

 


3 motographes et une motoraman, amoureux du "ride en bike", qui avaient besoin de se débarasser de leur jaunisse parisienne.

 


Pour ne pas faire les choses à moitié, nous avons décidé de faire un tour du côté de la Mer Noire. Ca devrait bien nous occuper...

 


Avant de partir, nous avions révisé nos classiques,

 


Et nous avions quelques règles motard en tête... La première, partir plutôt léger.



Règle numéro deux: se dire que tout départ en moto est considéré comme une fête. Donc organiser un départ sur la Butte Montmatre pour attirer les foules comme pour le Tour de France



Fiche n°3 du permis moto : partir frais et reposé.

 


Un motard doit également être complètement à l'aise avec son équipement,

 


Investir dans du matériel indispensable, et en maîtriser son fonctionnement.

 


Un sens inné de l'orientation est forcément un atout.

 


Il doit savoir lire parfaitement une carte routière.

 

Dans tous les cas, il n'emporte que l'essentiel

 


Allez Zou !!!

 


C'est parti, allons nous perdre autour de la Mer Noire !!



Je pense juste à un truc: Quelqu'un a des connaissances mécaniques si jamais on tombe en panne?? Non?? Personne???

 


En tant que motographes, nous avions un gros challenge : assurer les prises d'images en toutes circonstances



Première étape de charme, depuis le temps qu'on l'avait repérée dans le guide celle-là...

 


Etre motard, c'est la possibilité de privilégier les sentiers non battus (où le cligno n'est plus de rigueur, Luc !...)



Et etre proche de la nature.



Dans les fiches moto du permis ils n'en parlent même pas, mais un motard qui a du style, c'est important

 


La preuve !

 

 


De bonnes blagues aident aussi à la solidarité entre motards.

 


Que les mamans ne s'inquiètent pas,

 


On se protège bien comme il faut.

 


On a pas fait que rouler. On a navigué aussi

 


Quand il faut tuer le temps, le motard ne lit pas. Il joue

 


Un motard reste un motard en toutes circonstances

 


Normalement les motards peuvent plaire aux filles. Bon là, c'est que le début...

 


C'est que le début, allons...

 


Se sentir un peu seul au réveil... mais c'est que le début...

 


Les garçons motards ne parlent pas que de moto quand même

 


Ils ont toutes sortes de discussions très intéressantes, limite pointues

 


On était intéressés par la Grèce inconnue, loin des clichés

 


La moto ça use, alors on veille sur notre régime alimentaire. Faut du coriace

 


Deuxième étape de charme.

 


On commençait à avoir franchement mal aux fesses. On rêvait souvent la nuit, de selles ultra confortables...

 


Pour la moto de Luc, c'est réglé !

 


A Thessalonique, arrivée chez Maratos, collectionneur de vieilles motos de père en fils

 

 


Chacun a pu trouver la moto de ses rêves

 


Leçon de conduite avec le club Harley de Thessalonique.


Leur conseil : toujours prendre une moto adaptée à son gabarit ou à son style

 


En fait un bon style de rider, ça se construit au cours de la route, petit à petit

 


Et forcément, certaines n'y restent pas insensibles

 

 


Les bikers bulgares ne sont pas légion

 


Les casques nous rendant follement sexy,

 


on a tenté autre chose

 


Moi j'étais ravie, je ne filmais que des choses très intéressantes. Rien à jeter, ils allaient me dire au montage...

 


Petit dej bulgare

 


Régime bulgare

 


On enfilait les kilomètres sans aucune panne

 


Merci !

 


Un deuxième petit tour en bâteau pour traverser le Danube, et arriver en Roumanie

 

 


On a ralenti un peu notre allure

 


afin de profiter

 


de toute cette authenticité

 


si roumaine.

 


On commençait vraiment à récupérer grâce à cette escapade loin du surmenage parisien

 


Finies les humeurs de cochon matinales.

 


Faut dire c'est normal vu le mode de vie Santé Plus qu'on mène : palaces, haute gastronomie roumaine,

 


mais c'est toujours Luc qui avait les plus chouettes chambres.

 


Et puis les nuits au grand air,

 


ça retape, c'est génial !

 


Dormir à la belle étoile, mmh... Trouver l'idée charmante de nuit, avec les étoiles tout ça...

 


Bon, le lendemain matin, c'est moins magique.. Vite un café !!

 


Les magazines vont être contents : Nous n'avons que des images prises très spontanément, au naturel.

 


Et puis, ce qui fait vraiment plaisir, c'est qu'on est tous souriants en plus.

 


Nous avions rendez-vous à Turda, au festival de motos anciennes.

 


On y a croisé d'anciens champions

 


Des bobos locaux, la presse aussi, bref le grand événement.

 


Et puis dans l'ambiance des rassemblements motards, on est comme des poissons dans l'eau

 


C'est vraiment tout ce qu'on adore

 


C'est marrant, plus c'est petit, plus ça fait du bruit...

 


on s'est fait faire des purs tatoos

 


et on a bien sûr acheté les combis cuir cintré dont tout le monde parle dans le milieu,

 


puis on est allés mater les courses de vieilles bikes

 


en plein centre-ville.

 

 


Tant qu'il n'a pas son permis, Yoo met son casque pour éviter les soucis avec les flics.

 


Mais il a trouvé la parade finale :

 


en gagnant la course sur piste de sel et sable,

 


Yoo l'a enfin eu son permis ! Enfin, le diplome de conduite off-road des bikers transylvaniens, ca devrait suffire pour ces régions.

 


Il faisait un peu chaud en Roumanie

 


Voir commentaire précédent

 


Comme en Grèce, nous avons préféré éviter les coins touristiques

 


Charger, décharger, charger, décharger... (c'est vraiment pratique les malles finalement)

 


puis faire le plein, et reprendre la ruta !

 


direction l'Ukraine.

 


Le titre du voyage a un peu changé... On va vous expliquer...

 


Tout se passait très bien... les motos roulaient,

 


les routes macadamaient, nous n'avions que des bonnes nouvelles a vous transmettre.

 


Et oui, pour ceux qui ne le savaient pas...

 


Johann est retourné en France passer son permis,

 


que nous avons fêté 3 jours plus tard,

 


encore un bon prétexte pour conduire au volant...

 


Mais voilà, nous sommes arrivés a Odessa...

 


Oui, en Ukraine...

 


Au début, c'était très sympa.

 


Les garçons trouvaient les paysages formidables,

 


la beauté des sites fantastique,

 


et les gens d'une gentillesse remarquable.

 


Mais faut pas croire que nous ne faisions qu'admirer la nature.. Nous cherchions aussi un bateau pour la Géorgie.

 


C'était pas si simple: aucune liaison par la mer n'était possible en ce moment depuis Odessa, pour des raisons obscures.

 


En attendant, nous avons eu le temps de faire les lessives,

 


des activités que peu abordées à Paris. C'est même devenu une seconde nature chez Luc.

 


On a eu le temps de se renseigner sur les nouvelles de France et d'ailleurs


et de goûter les spécialités locales évidemment.

 


Bref, ça devenait long, et toujours pas de ferry à l'horizon.

 


Après 7 jours à Odessa, c'était même devenu franchement pénible...

 


On profitait même pas de la plage !

 


Les boules, quand tu penses aux purs spots de rêve qu'y avait.

 


Alors, tentative de visas russes ! Puisque personne ne voulait nous emmener par bateau, nous avons décidé de passer par la route.

 


Papiers, monnaie, et puis l'échec...Refus des visas.

 


Moment de désespoir : que devenait notre Grand Tour de la Mer Noire ?!!!

 


La bonne décision : nous repartons vers la Bulgarie pour prendre un ferry à Burgas !

 


Avec le sourire, même si nous faisions une belle roue arrière...

 


2 jours pour rebrousser chemin

 


En roulant tôt le matin et tard le soir

 


Nous avons enfin trouvé un bateau pour nous emmener vers la Géorgie !

 


Ok, c'était pas vraiment le bateau de croisière

 


La peinture pas vraiment d'avant-hier

 


Mais on a retrouvé le sourire, hein?

 


Copain motard, avec la même formule croisière-de-luxe que nous

 

 


Il était peut-être un peu rouillé notre coucou des mers, mais on a quand même joué à la croisière s'amuse.

 


Souvenir ramené de Paris.

 


Pauses et tenues comme si on était sur le Paloma de Bolloré...

 


Et puis non, c'éta?t bien un cargo.

 


2 filles a bord seulement. Ambiance très poétique donc...

 


L'heure du thé

 


Encore un peu de thé ?

 


Après forcément, l'ambiance a un peu changé.

 


Même pas malade !

 


Les activités à bord étaient super.

 


2 siestes par jour, y'avait vraiment rien à faire.

 


C'était long, 2 jours et 3 nuits.

 


Un des autres yachts que nous avons croisé.

 

 


Tu as encore 2 jours pour jouer ton coup, tranquille mec !

 


Allez zou, tout le monde descend, direction la Géorgie !

 




On est toujours pas prêts de descendre de nos motos



On commençait à être un peu dépaysés

 

 


L'accueil fut mémorable

 


Dégustat?on de vin fait maison

 


Repas de famille.

 


Courses en famille.



On se lassait parfois du macadam,

 


mais jamais pour très longtemps.

 


Les crevaisons ne s'ennuyaient pas de nous,

 


et si le ciel bleu venait à se lasser de nous,

 


et que l'orage nous faisait des avances,

 


Y'avait toujours un berger dans l'coin pour passer le temps.

 


Toujours tout droit, comme d'hab...

 


Nous n'étions pas chez nous et certains se chargaient de nous le faire savoir.

 


Alors une éclaircie et ça repart.

 

 


Attention ! Zone à gamelles.


et voilà !

 


allez, l'Arménie maintenant !

 


Le poste frontière.

 


C'est pas parce que tu as un visa, que tu passes comme ça ...

 

 


Salut l'Arménie !

 

Charles Aznavour est toujours et encore la star locale

On adore toujours autant les petits coins sauvages...

Plus de casque obligatoire, à nous les noeuds dans les cheveux!!!

 

On ne change pas une équipe qui gagne...

Les nomades d'Arménie

Steph gere nos réserves alimentaires

Nous nous faisions piquer pour un rien sur la route

Donc je suis devenue une spécialiste du retire-venin en moins de 2 minutes


Oui, nous sommes un peu tombés... Mais nous avons avons surtout beaucoup boutonné...

 


Nous approchons de la frontière arméno-iranienne.

 


On est pas passés comme une lettre à la poste, avec les autorités iraniennes... ils nous réclamaient notre "carnet de passage",

 


mais l'obligeance des Perses a fait qu'ils nous ont trouvé un arrangement quand même.

 


Yiiiiiess !

 


Puis on a compris que chaque plein d'essence prendrait environ 3/4 d'heure... on avait pas la "benzin card" d'Ahmadinejad, qui rationne à 3 litres/jour...

 


alors on négociait grave, au black, ou 3 litres sur une card et 5 sur une autre, et on pouvait repartir pour 200 bornes,

 


en surveillant bien le compteur kilométrique... y'a des endroits comme ça où on a pas trop envie de tomber en rade

 


mais ça valait plus que la peine, l'appel du macadam dans cette région était irrésistible.

 


On a combien de kilomètres à faire dans ce pays, avec nos réservoirs de 15 litres ?

 


Allait-on devoir passer à la manière forte ?

 


Sans compter qu'il fallait aussi rhabiller Christelle,

 


et c'est pas forcément évident. Le voile n'est pas tout, c'est un ensemble cohérent qu'il fallait trouver.

 


pour la cohérence on a trouvé,

 


mais juste et seulement la cohérence.

 


Par contre les hommes, eux, ont toute la liberté de s'éclater ;

 


ils peuvent s'envoyer en l'air,

 


de toutes les façons disponibles,


commentaires {31} - Ajouter un commentaire
Publié à 03:52, le 31 août 2007, Mer Noire
Mots clefs : moto

Page précédente Page suivante


Accueil
Qui sommes-nous ?

DERNIERS ARTICLES
Thalassa, Nouvelle Génération
Le générique de 2 roues sinon rien
La Roumanie en IJ Planeta
Tournage de 2 Roues Sinon Rien - Episode 2
2 Roues Sinon Rien - Episode 2 - Poladroids
VIDEOS - COOL STUFF
Avril à Delhi
Fashion Week
Tournage de 2 Roues Sinon Rien - Episode 1
Les Dindes au Lanka
Début Décembre à Delhi
Novembre à Delhi
Une pepette de plus à Delhi
La Mer Noire en Triumph
Les D'Inde de Noël

ARCHIVES

RUBRIQUES
Avec les roues
La vie a Delhi
Sans les roues
Serie 2 Roues Sinon Rien
VIDEO

ON AIME BEAUCOUP



















2 Roues Sinon Rien on Facebook